UN VOYAGE SANS ISSUE AU PAYS DES APSARA

Un voyage sans issue au pays des Apsara de Jean-Pierre Grandjean. En septembre 1992, il part pour Bangkok rejoindre Miss T, une Apsara qui l’a envoûté par ses charmes…

Un voyage sans issue au pays des Apsara
 
Septembre 1992, départ pour Bangkok rejoindre Miss T, une Apsara qui m’a envoûté par ses charmes…
…Les Apsara sont des Nymphes célestes d'une grande beauté, sorties des flots lors du barattage de la mer de lait. Ce sont les compagnes des Deva (entités bienfaisantes) autant que des Asura (démons).
Elles symbolisent le plaisir des sens et de l'esprit. On dit qu'elle connaissent soixante-quatre manières d'éveiller les sens. Lorsqu'un ascète acquiert trop de pouvoirs, le dieu Indra lui envoie quelques Apsara, auxquelles il ne peut que succomber et en perdre ses pouvoirs. Elles sont généralement représentées comme de belles jeunes filles aux courbes sensuelles, légèrement vêtues et aux seins nus.
Après des nuits de folie passées à faire la fête et à danser avec mon Apsara dans les boîtes de Patpong, et mes journées passées dans notre appartement, situé à Urupong, à écrire et confectionner la mise en page définitive de mon livre Bombay Beach, je décide courant novembre de m’enfuir de cette mégapole. Tout cela me donne des frissons car Miss T veut se marier et me faire épouser toute une famille bien trop nombreuse pour moi…
 
© 1992-2013 Jean-Pierre Grandjean Photographies
Back to Top